Immobilier : vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre ?

C’est le casse-tête du propriétaire qui envisage de revendre son unique bien immobilier pour acheter un autre. Les deux alternatives sont avantageuses si vous savez prendre des précautions. Voici ce que vous devez savoir pour profiter pleinement des avantages de chaque méthode et pour ne pas s’attirer des ennuis.

Vendre avant d’acheter : avantages

Ce choix est moins stressant. Dans ce cas, le propriétaire n’a pas à supporter en même temps les charges des deux maisons (il y a tout de même des précautions à prendre, à voir ci-dessous).

Commencer par vendre sa maison avant de racheter une autre, c’est se donner la possibilité de maîtriser son budget et donc, de fixer la valeur exacte de son apport personnel à verser pour son crédit immobilier en vue de financer sa nouvelle acquisition. À noter que ce prêt logement ne sera plus qu’un emprunt complémentaire.

Connaissant parfaitement le montant à allouer à l’achat de sa nouvelle maison, le propriétaire peut affiner ses recherches en ne sélectionnant que les annonces qui correspondent à son budget.

Vendre avant d’acheter : mesures de sécurité

Pour ne pas se retrouver en charge de deux maisons, il ne faut pas s’empresser d’acheter juste après signature de l’avant-contrat de vente. Laissez courir le délai de rétractation de 10 jours, et même au-delà de ces 10 jours, assurez-vous que votre acquéreur ait son prêt immobilier. Ainsi, vous serez certain qu’il y aura bien transaction, mais encore, le mieux serait d’attendre la signature de l’acte de vente devant notaire. Pendant les trois mois qui séparent l’avant-contrat et les formalités devant le notaire, vous pouvez commencer vos recherches. Faites en sorte de ne signer le compromis de vente de votre nouvelle acquisition qu’après que vous ayez signé l’acte de revente de votre bien cédé. C’est plus prudent.

Acheter avant de vendre : avantage

C’est celui qui fait la différence avec la vente avant achat : on n’a pas de problème de logement au point de louer temporairement un appartement. Il n’y aura donc pas de déménagement. Vous pourrez prendre tout votre temps pour entreprendre les travaux de rénovation de votre nouvelle acquisition.

Acheter avant de vendre : mesures de sécurité

Le risque est d’investir plus qu’on ne le peut. Donc, avant d’acheter, autant connaître avec le maximum de précision possible les fonds qu’on peut retirer de la revente de son bien immobilier. Il ne faut surtout pas surestimer le montant. Il serait plus avantageux de faire appel à un expert pour estimer la valeur de la maison à revendre. Ainsi, on cédera plus facilement son bien, les acquéreurs ayant tendance à s’intéresser à une maison proposée à sa juste valeur.

Malgré l’achat avant la revente, vous misez tout de même sur le montant acquis de votre bien vendu pour financer votre nouvelle acquisition. C’est possible, grâce au crédit relais. C’est en quelque sorte un prêt « d’attente » auquel vous pouvez souscrire le temps de revendre votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *