credit hypothécaire

Crédit hypothécaire : 5 reflexes à adopter

Investir dans l’immobilier est devenu presque banal en Belgique. Plus de 70% de la population est propriétaire de son logement. Pour financer un projet d’une si grande envergure, le crédit hypothécaire est incontournable, un endettement qui s’étale parfois sur toute une vie. Voici donc quelques conseils à faire prévaloir afin de souscrire votre crédit hypothécaire dans les meilleures conditions.

Prendre le temps de réfléchir

La décision de souscrire un crédit hypothécaire ne doit jamais être prise à la légère. Un crédit de cette importance vous engage sur une grande partie de votre vie. Vous devrez probablement faire des concessions, diminuer votre budget dépense, faire l’impasse sur quelques vacances, garder plus longtemps votre voiture. Êtes-vous prêt à faire autant de sacrifices ? Discutez-en avec votre époux (se), vos enfants, pour qu’ils en prennent eux aussi conscience. Un crédit engage l’emprunteur mais produit également des effets sur vos proches.

Évaluer correctement votre capacité d’endettement

Les incidents de paiement sont souvent la conséquence d’une mauvaise évaluation de la capacité d’endettement de l’emprunteur. Le crédit à souscrire doit être en adéquation à votre niveau de revenu mais également en adéquation avec vos charges. La loi impose un taux d’endettement maximum de 33% signifiant que l’ensemble des charges supportées par une personne ne doit pas excéder le tiers de ses revenus. Il existe des outils en ligne dédiés à l’évaluation de la capacité d’endettement mais vous pouvez également l’évaluer avec votre banquier ou avec votre courtier en crédit. Cette étape est cruciale si vous voulez souscrire un crédit hypothécaire dans les meilleures conditions et éviter tout risque de surendettement.

Étudier toutes les offres de crédit

Les offres de crédit disposent chacune de leurs propres conditions. Certaines offres proposent des taux fixes et d’autres des taux variables. Si un taux fixe est la formule la plus simple et qui confère le plus de sécurité, une offre à taux variable peut vous faire économiser des milliers d’€ sur la durée. Tout dépendra néanmoins de l’évolution de la situation du marché. Encore une fois, il est préférable de se faire conseiller afin de faire le bon choix en fonction des circonstances. D’autre part, de nouvelles formules de prêt hypothécaire ont fait leur apparition. Il est actuellement possible de souscrire un prêt avec hypothèque inversée, une forme de rente viagère garantie par une hypothèque. Cette formule s’adresse principalement aux personnes âgées qui disposent d’un bien immobilier et qui ont besoin de liquidité.

S’informer sur la législation en vigueur

Il est également impératif que vous preniez connaissance de toutes les règles qui gouvernent autant le crédit hypothécaire que les transactions immobilières. Quelles sont les charges induites par la constitution d’une hypothèque, quelles sont les assurances obligatoires que vous devez souscrire ? Dans le cadre d’un investissement locatif, il existe de nombreuses mesures nationales et locales en faveur des investisseurs qui proposent des logements sociaux. Ces dispositifs vous aideront certainement à améliorer les conditions de votre prêt et de votre projet immobilier. Mais la législation étant en perpétuel mouvement, la meilleure façon de rester au contact des réformes est de vous appuyer sur des professionnels du métier. Rapprochez-vous d’une agence immobilière ou d’une société de gestion immobilière qui vous expliqueront en détails tout ce que vous devez savoir, vos droits mais aussi vos obligations.

Choisir le bon bien

Dernier réflexe à adopter, choisissez avec soin le bien immobilier que vous allez financer avec votre crédit hypothécaire. Type de bien, caractéristiques de ce dernier, secteur géographique, soyez également attentif quant aux travaux nécessaires s’agissant d’un bien à rénover. Cette étude préalable vous permettra de maitriser au mieux vos dépenses, votre budget, et donc la destination et le remboursement de votre prêt.